dimarts, 23 de juny de 2009

Boris Vian, Barcelone




En un dia com avui, en el 50è aniversari de la mort d’en Boris Vian, no podia deixar de recordar un poema que va escriure sobre el meu petit país, sobre la meva ciutat: Barcelona.


Barcelone
Des pavés, du soleil, des visages
Un été plein d'images
Et de fleurs
Barcelone
Dans le port un bateau qui s'amarre
Le bourdon des guitares
Et mon cœur
J'ai revu
Cette rue sous le ciel de septembre
J'ai revu
La fenêtre grillée de sa chambre
Jours trop courts
Le vent chaud caressait nos visages
Et l'amour
Nous jetait des étoiles au passage
Barcelone
Souvenir de nos nuits haletantes
D'un été qui me hante
Barcelone
Ce matin
Je reviens dans la rue douce et triste
Le chemin
M'a mené jusqu'au banc de jadis
Et soudain
Te voilà c'est bien toi rien n'existe
Dès demain
Tous les deux nous irons vers la vie
Barcelone
Sur le port, dans le vent qui se lève
Je vois vivre mon rêve
Barcelone

1 comentari:

  1. Mon rêve c'est Barcelone. Merçi mon amie!!
    Barcelone toujour!!

    ResponElimina